Un superbe endroit pour apprendre à dessiner.

 

Quand on fait du yoga, on est accueilli dans une salle avec des tapis et une ambiance adaptée.

Quand on apprend la peinture et le dessin on est accueilli dans un atelier avec tables et chevalets.

C’est vrai que pour chaque activité on a besoin d’un espace adapté.

Maintenant, imaginez que vous apprenez le dessin à distance bien confortablement depuis chez vous !

Vous êtes accueilli dans un espace membre en ligne où se trouvent des contenus de cours en vidéo et en PDF, le tout clairement organisé pour que vous retrouviez les supports dont vous aurez besoin au cours de votre pratique.

Imaginez encore que vous n’êtes pas seule. Vous êtes accompagné personnellement. 

Vous  envoyez au prof vos dessins pour avoir des conseils.

Vous  échangez avec d’autres membres pour parler de vos inspirations ou de vos difficultés.

Chaque semaine, il y a des rendez-vous en direct. Des thèmes et sujets sont abordés et les questions posées sont traitées.

Pour parvenir à profiter de cela nul besoin de s’équiper de matériel informatique. Une connexion, un ordinateur ou un smartphone suffisent. Quand au dessin, papiers et crayons sont déjà quelque part dans un tiroir ou sur une table chez vous, certainement.

Bon, je ne vous apprends rien, vous le savez, des cours de dessins en ligne existent déjà.

Vous en avez déjà peut être suivi ou cela vous intéresse.

Mais avant d’aller plus loin, parlons un peu de vos motivations.

Qu’est-ce qui vous motive aujourd’hui dans le dessin ?

 

Vous êtes peut être dans l’une de ces situation :  vous voulez :

  • Vous lancer une bonne fois pour toute, si depuis des années vous avez laissé tomber le dessin ?
  • Progresser vraiment parce que ça fait un moment que vous voyez bien que vos dessins n’évoluent pas ?
  • Vous préparer au mieux pour une formation artistique à but professionnel ?

Toutes ces raisons et bien d’autres sont importantes et vous voulez une solution simple et rapide pour :

Réussir à dessiner ce que vous voyez quand vous choisissez un modèle et ainsi faire des dessins ressemblants et réalistes.

Croquer et esquisser sur le vif sans avoir besoin de tout un arsenal de supports ou d’astuces comme la règle, le quadrillage, le décalage ou la projection d’image. Au passage, toutes ces astuces sont bien utiles et nombreux artistes s’en servent pour leurs créations.

Dessiner directement quelque chose que vous avez en tête.

Avoir un coup de crayon assuré et maîtrisé.

Être en pleine possession de vos moyens de création.

Faire admirer vos créations.

Etre libre artistiquement.

 

Vous voilà sur le bon chemin.

 

Seulement pour le moment, quand vous dessinez, vous ne savez pas vraiment par où commencer votre dessin.

En fait, vous vous lancez dans un dessin et au bout d’un moment, vous voyez bien que ce n’est pas ce que vous vouliez obtenir.

Le sujet qui vous plait vous semble trop compliqué alors vous le laissez de côté.

Ça peut être un portrait par exemple que vous avez du mal à faire.

Comment faire alors que vous voyez bien que dans vos dessins certaines choses clochent ?

Parfois vous trouvez plus facile de quadriller votre feuille et votre modèle si celui-ci est sur photo.

Pourtant, c’est long et fastidieux et puis après, il faut gommer toutes les lignes de la grille.

Vous aimeriez mieux prendre une feuille et directement dessiner à main levée.

Il existe déjà des solutions !

 

Avez-vous déjà trouvé sur internet ou en librairie des vidéos et des livres qui vous expliquent comment dessiner un cheval ou un chat ou encore un nu et un portrait ?

Souvent ces méthodes montrent des étapes du dessin. C’est comme si vous suiviez une recette de cuisine.

On vous montre les étapes du dessin pour que vous les reproduisiez.

Cependant y arrivez-vous ? Même si on vous montre telle ou telle étape comme celles-ci :

Arrivez-vous à les reproduire ? Mettons que oui. C’est donc quand même des exemples bien utiles.

Mais que se passe t-il quand vous choisissez votre propre modèle en photo ou pourquoi pas en nature, c’est à dire en réel ?

Trouvez-vous les étapes de construction du dessin ? Comment et dans quel ordre le dessinez-vous?

Peut être, vous vous dites que si vous apprenez la morphologie du corps cela vous aidera. Et la morphologie du chat et du chien ?

Ah oui, ça en fait beaucoup à connaître.

Je peux vous dire que si vous connaissez ce qu’est un ischio ou un trapèze (ce sont des muscles) vous ne construirez pas mieux votre dessin ? Par ce que quand vous voyez un corps, vous ne voyez aucun organe sous la peau ou sous les habits. Alors comment faire ?

Si aujourd’hui, vous avez encore des difficultés à bien dessiner, malgré vos efforts, n’abandonnez pas.

 

Une autre solution pour mieux dessiner.

 

Je vais vous expliquer comment font les dessinateurs qui n’ont pas eu besoin d’apprendre l’anatomie, des tonnes de théorie et qui dessinent facilement tout ce qu’ils voient.

Dessiner tel que l’on voit. Ça veut dire identifier les choses du point de vue de l’œil.

Car il y a le point de vue de l’œil et le point de vue de l’esprit et nous allons voir plus loin ce que cela veut dire.

Vous est-il arrivé de voir un réel écart entre votre modèle et votre dessin au final ? Sans comprendre pourquoi, il y a si peu de ressemblance ? Ou sans parvenir à dessiner ce que vous avez en tête ?

Il faut que je précise une chose : dessiner d’imagination quelque chose de réaliste est très difficile.

Dessiner d’imagination ne peut pas se faire à partir d’une simple idée.

Il faut véritablement avoir une image mentale nette et aussi précise que possible.

Si vous voulez dessiner une personne qui marche, il faut voir mentalement une image fixe. Voir juste une position parmi toutes les positions possibles pendant le mouvement de marche. Pas simple, vraiment ! 

De là, il faudra être capable d’analyser cette image mentale pour l’interpréter sur la feuille.

Et ceux qui y arrivent, comment font-ils ? QUEL EST LEUR TRUC ?

 

Il n’y a pas de miracle !

 

Ce qui permet à un dessinateur de faire un dessin de tête, c’est la mémoire de ce qu’il aura déjà observé et donc analysé.

Même les grands dessinateurs et artistes, ont recours à des modèles à certains moments.

Pour ma part faire des portraits d’après modèle vivant est quelque chose que je pratique régulièrement. Et parfois je peux esquisser les traits d’un portrait que j’imagine. Je peux parfaitement orienter ou incliner la tête, en me souvenant des dessins d’observation que j’ai déjà réalisés.

Bon d’accord, je vous dis qu’il faut observer ce que l’on voit.

Vous pouvez me dire que c’est bien ce que vous faites, et je vous crois.

 

Alors pourquoi même en observant votre modèle, vos dessins ne sont pas justes ?

 

Il y a quelque chose de vraiment pas évident pour un dessinateur, c’est d’expliquer la façon dont il analyse et identifie ce qu’il voit.

Il réalise un repérage qui a pour but de lui simplifier la réalisation de son dessin.

Quand un dessinateur enseigne le dessin, il peut montrer les étapes du dessin et commenter ce qu’il met en place au fur et à mesure, comme par exemple les ronds pour démarrer un cheval. 

Il montre une série d’étapes qu’on serait sensé réussir à reproduire. Mais ce n’est pas si simple à faire pour certains.

La bonne méthode peut tout changer !

 

Si on pouvait suivre et filmer le regard d’un dessinateur, et retracer son parcours visuel devant le modèle alors on verrait que c’est un parcours visuel complexe.

Son regard balaye le modèle mais que fait il dans sa tête ?

Comment relie t-il toutes ces informations ?

Bien souvent le dessinateur qui a des facilités pense que ça va de soi dans la tête des personnes à qui il montre comment faire.

Montrer ce que fait la main, ne suffit pas, car ça ne permet pas d’apprendre à effectuer soi même cette analyse visuelle du modèle.

En résumé si tout le monde voit, certaines personnes sont comme dans un certain aveuglement quand il s’agit de dessiner.

La perception peut être brouillée par des biais ou des sortes de filtre.

En prenant conscience de cela on commence à être dans le mode d’observation si particulier du dessinateur.

Voilà pourquoi le dessinateur débutant doit apprendre à identifier lui même les repères sur son modèle grâce auxquels il pourra mettre en place son dessin, selon les étapes qu’il jugera nécessaire.

Pour relever ces repères il faut voir des choses qui ne sautent pas au yeux au premier abord.

Le rôle du professeur est d’expliquer comment  identifier ces repères et ce sur quoi son regard s’appui.

Quels sont les repères que voit le dessinateur ?

 

Pour trouver ses repères, il réalise une analyse visuelle pendant laquelle il décortique son modèle.

Pour cela il compare, relié, isole, réuni, prolonge, etc.

Autant d’analyses et d’identifications de repères et d’informations qui vont lui indiquer où exactement situer les éléments de son dessin.

Rien de ce qu’il dessine ne sera tracé au hasard.

Pour être dans ce mode d’observation propre au dessinateur, il faut déjà se libérer d’un mode de penser, qui empêche de bien identifier les éléments de son modèle.

Ce qui perturbe le débutant et dont il n’a pas toujours conscience se sont les biais de l’observation :

Le contexte, l’éducation, la mémoire. (Vous pourrez-voir un autre article à lire sur ce point, plus bas.)

C’est pour ces raisons que pour bien dessiner d’observation, on doit adopter une nouvelle façon de regarder et d’analyser.

 

Il existe des activités pour y parvenir.

 

Pour y parvenir, on peut s’entraîner en faisant  des activités d’exploration visuelles.

C’est simple parce que ça fait appel a des mécanismes que l’on utilisait souvent enfant.

Comparer, relier, par exemple c’est ce que vous faisiez quand vous réalisiez des puzzles.

Quand vous faites ces exercices d’exploration visuelle vous perdez les mauvais réflexes qui sont de confondre ce que vous voyez et ce que vous pensez.

Enfin, voilà le résultat attendu !

 

Ça y est ! Vous avez une attention visuelle et un regard en pleine conscience.

Tout ce que vous voyez vous apparaît simplement et ça devient facile à interpréter sur une feuille.

C’est une nouvelle gymnastique. Vous pratiquez des activités pour que cela devienne un nouveau réflexe.

Un de ces réflexes par exemple, est de systématiquement isoler les vides des pleins et de focaliser sur des surfaces qui deviennent comme un négatif.

Un autre exemple est de voir des lignes et d’imaginer leur prolongement.

En disant cela, ça peut paraître simple à comprendre mais pourtant il faudra parfois s’entraîner à le faire.

Si je vous parle de tout cela c’est parce que depuis 20 ans je donne des cours de dessin et de peinture dans mon atelier à Marseille, et depuis 3 ans des cours de dessin qui se déroulent à distance sur internet.

Le plus court chemin : des cours de dessin à distance.

 

Dans ces cours à distance, il y a de nombreuses vidéos et des PDF et il y a aussi des rendez-vous en direct où des thèmes et sujets sont abordés et où les questions posées sont traitées.

Je ne me contente pas de faire des tutos une bonne fois pour toute. Je crée régulièrement des vidéos dans un format court pour expliquer ce que fait le dessinateur quand il observe et analyse son modèle. Les vidéos de cours ne sont pas de simples démonstrations retraçant  les étapes nécessaires pour réaliser un dessin. J’explique ce que fait le dessinateur dans sa tête puis ce que fait sa main quand il trace.

J’explique ce sur quoi s’appui le regard pour assurer son trait.

Ce cours en ligne s’appelle VOIR ET DESSINER,  parce que voir est ce qui précède le trait.

Quand je dis voir, ce n’est pas seulement regarder mais observer en étant pleinement conscient de se qui s’offre à notre vue.

Observer, c’est analyser  son sujet pour le convertir en dessin.

Dans les cours Voir et Dessiner, on apprend à identifier ce qui va guider le coup de crayon.

 

La clé pour réussir : s’entrainer et s’échauffer régulièrement.

 

Et pour s’entraîner, j’ai mis au point un ensemble d’exercices et d’activités qui permettent d’acquérir de nouvelles habitudes.

C’est parce que je sais pour l’avoir vécu et vu avec mes élèves, que ce n’est pas quelque chose que l’on fait naturellement que je propose à mes élèves des activités d’analyse de sujets. 

On peut faire ces activités pendant 10 à 15 minutes par jours seulement et le jour où on se lance dans un dessin complet, on se sent tellement bien connecté à son sujet, tout est clair si simplement.

J’accompagne mes élèves en leur expliquant autant ce que fait le dessinateur quand il analyse son modèle visuellement que ce que fait sa main sur le papier.

En dessin comme en musique, l’emplacement d’un trait est aussi précis qu’une note de musique juste.

Et pour dessiner juste vous n’avez pas besoin de connaître des termes d’anatomie. Et je dirai même plus surtout pas d’anatomie !

Je dis souvent ceci «quand je dessine par exemple une main, je ne dessine pas une main ».

Vous aussi vous pourrez un jour vous rendre compte qu’il est inutile de penser à ce qu’est votre modèle dans la réalité car ce qui compte, c’est comment VOUS VOYEZ VOTRE MODÈLE.

En observant votre modèle vous pensez à repérer des informations comme le fait un GPS.

Vous localisez, vous situez dans l’espace les formes, les surfaces et les traits.

Voir et Dessiner pousse à travailler le sens de l’analyse visuelle d’avantage que le geste car après tout, vous savez tenir un crayon.

Il y a certes des positions de la main mieux adaptées mais ce n’est pas l’outil principale qu’un dessinateur doit maîtriser.

Le truc qu’un dessinateur doit le mieux gérer et utiliser, c’est son regard.

Et ce regard va aussi lui permettre de mieux contrôler son geste.

Si vous n’avez pas encore fait le test du rond, je vous indique le lien plus bas, et vous verrez ainsi comment vous vous voyez dessiner.

 

Un cours vraiment différent.

 

Avec le cours Voir et Dessiner, un élève suivi personnellement peut m’envoyer ses dessins et ses modèles et je réalise une vidéo personnelle, de correction et de recommandation pour travailler certains points et reprendre certaines choses dans l’analyse avec toujours des activités que je recommande de faire.

Dans ce cours il est possible d’échanger avec les membres sur un groupe privé Facebook. C’est déjà l’occasion d’avoir des avis ou de juste partager pour le plaisir ses dessins.

J’y interviens aussi au cours de Live pour partager un conseil, une idée de dessin ou lancer un défi.

Et maintenant si vous êtes toujours là, à lire cet article,  voyons à qui s’adresse ce cours ?  Il ne conviendra pas à tout le monde ! 

Je le conseille :

  • aux personnes qui dessinent déjà bien et qui veulent avoir un coup de crayon plus spontané et assuré.
  • aux personnes qui doutent de pouvoir dessiner quelque chose qui ressemblent à ce qu’elles voient.
  • aux personnes qui dessinent très bien naturellement et qui veulent prendre conscience des procédés qu’elles utilisent pour correctement dessiner ce qu’elles voient. Mais la je m’avance un peu car il est peu probable que ces bons dessinateurs lisent mon article.
  • aux artistes qui enseignent et qui pourraient utiliser cette méthode avec leurs élèves.

Le cours Voir et Dessiner permet quand on est maladroit ou mal à l’aise devant un sujet ou quand on a du mal à dessiner d’observation, d’acquérir un regard stratégique et méthodique afin d’avoir comme les bons dessinateurs cet œil de l’artiste.

Devenez ce bon dessinateur ou cette bonne dessinatrice que vous rêvez d’être !

 

Avec cet œil, il devient facile de créer car on se sent en pleine maîtrise de son geste.

Un dessinateur n’a pas besoin de savoir comment dessiner un chat, ou comment dessiner un portrait, ou encore comment dessiner une perspective. 

Un dessinateur a une simple et unique méthode pour analyser et dessiner tous les sujets possibles et imaginables.

C’est pourquoi, je ne propose pas de cours spécifiques sur les portraits, sur les animaux ou encore sur les fleurs.

Quelques soient les sujets abordés dans les cours (portraits, paysages, objets, animaux etc…) ils servent à transmettre des principes à appliquer.

Ainsi avec un seul cours vous serez en mesure de tout dessiner.

Vous allez découvrir en vous un nouveau potentiel de création.

Vous allez apprendre à vous connecter à vous-même et au monde que vous observez.

Vous allez améliorer votre concentration, votre mémoire visuelle et avoir plus de flexibilité mentale.

Si dessiner ou progresser en dessin fait partie des désirs que vous avez toujours eu, prenez un crayon et une feuille et pensez au prochain dessin que vous aimeriez réaliser, montrer et conserver.

Vous allez ressentir tellement de plaisir à le réaliser et de fierté à le montrer.

Vous pouvez ressentir parfois ce besoin et cette envie de réussir à dessiner, MAIS si vous pensez que rien n’y fera et que d’autres préoccupations passant avant, je comprends que ce ne soit pas une belle occasion à saisir.

Si par contre, vous sentez qu’enfin, vous avez mis le doigt ou plutôt l’œil sur la solution qu’il vous faut, ne passer pas à côté !

 

Prêt(e) à atteindre vos objectifs ?

 

Vu le temps que je passe à accompagner mes élèves, je limite régulièrement le nombre d’inscription.

Il se peut qu’il y ait une période d’attente avant de pouvoir commencer le programme.

Choisissez maintenant de me demander un rendez-vous pour un appel vidéo gratuit, pendant lequel vous pourrez me montrez vos dessins si vous le voulez.

A l’issu de cet échange, vous saurez ce dont vous avez besoin  pour réussir à dessiner comme vous le voulez.

Et je vous confirmerai la possibilité de vous inscrire.

Pour demander un rendez-vous, c’est sur ce bouton :

Dans cet article je vous ai parlé :

De l’article :

http://voir-et-dessiner.com/dans-les-coulisses-du-cerveau-du-dessinateur/

De la possibilité de faire un test révélateur du regard :

https://valerieplouxformation.learnybox.com/test-rond/

De me contacter : uniquement sur rendez-vous par ce formulaire :

https://contactvd.youcanbook.me

Pin It on Pinterest

Share This